• Actualité
  • Eurékalp : une zone d'activité, pépinière d'entreprises

Urbanisme Eurékalp : une zone d'activité, pépinière d'entreprises

publiée le 17/09/2013 à 10:24  |  ,  par Nathalie Ruffier
Ouverte depuis mars 2008, la pépinière d’entreprises accueille des créateurs d’entreprises pour une durée maximumde 23 mois.

Ouverte depuis mars 2008, la pépinière d’entreprises accueille des créateurs d’entreprises pour une durée maximumde 23 mois.

1 / 3

Bonne idée d’avoir installé une pépinière en bordure immédiate d’Eurékalp ! Certaines de ses jeunes pousses ont désormais pris leur aise dans la nouvelle zone d’activités intercommunale du Grésivaudan. Fin 2013, onze des 31,28 hectares de cette ZAC seront déjà aménagés.

Le 28 avril 2006, la CIAGE (1) devenue aujourd’hui communauté de communes Le Grésivaudan (47 communes), décidait de créer une zone d’activités à haute qualité environnementale, à cheval sur les communes du Touvet et de Saint-Vincent-de-Mercuze : Eurékalp. Objectif ? Favoriser le développement économique du nord de la vallée en réservant quelque 33 hectares à l’accueil d’entreprises des secteurs industrie et services à l’industrie. Un choix essentiel pour rééquilibrer les bassins d’emploi situés actuellement plus au sud et limiter ainsi le trafic routier. Mais la collectivité territoriale fut plus volontariste encore ! Dès 2007, elle choisissait de créer, à proximité immédiate de la ZAC, une pépinière d’entreprises dans l’ancienne usine textile Sofaditex. Situé sur la zone d’activité mitoyenne (Tire-Poix, le Touvet), l’ancien bâtiment industriel fut entièrement réhabilité et agrandi (architecte : Stéphane Hesse) pour offrir, dès mars 2008, 934 m² de bureaux modulables (26), ateliers (3) et salles de réunion (2) aux créateurs d’entreprise. Mijuillet, six entreprises y étaient encore installées, certaines ayant déjà pris leur envol et leur aise dans de tous nouveaux bâtiments construits à quelques pas de là, sur la première tranche d’aménagement d’Eurékalp.

De la pépinière à EuréKalp

Kaena, bureau d’études géotechniques (22 personnes, 2,4 M€ de CA en 2012), Epok, spécialisé en réseau informatique et télécommunications et la société de production vidéo VecomVideo, partagent en effet quelque 1 465 m² de bureaux, sur une parcelle de 3 415 m². Leur installation, en avril dernier, dans ce long bâtiment BBC construit par la société SBI marque le véritable démarrage d’Eurekalp.
Depuis, d’autres bâtiments sont sortis de terre sur les treize hectares de première tranche de la zone d’activité. Une autre entreprise y a en effet déjà élue domicile : la marbrerie Metalstone codirigée par Celine Pons et Patrick Martin. Trop à l’étroit à Chapareillan, leur société est désormais installée dans un nouveau bâtiment HQE de 635 m² sur une parcelle de 2 002 m². Un autre chantier a démarré, celui d’Alpes Ingé : le bureau d’études installé jusqu’ici à Saint-Pancrasse disposera, fin 2013, de 300 m² de locaux sur un terrain de 1 000 m². Enfin, PDG Tech’, fabricant de pièces mécaniques pour l’industrie, devrait s’installer au deuxième trimestre 2014 dans le bâtiment de 400 m² qu’il prévoit de construire sur 2 000 m² de terrain.

Déjà onze hectares commercialisés

tranche d’Eurékalp, commercialisée depuis un an, ne dispose aujourd’hui plus que de deux hectares disponibles. Un résultat encourageant pour le Grésivaudan. La communauté de communes devrait lancer la deuxième phase d’aménagement en 2015 sur environ dix hectares, puis une troisième sur les huit hectares restants. Au final, 23,46 hectares des 31,28 hectares de cette ZAC seront commercialisés. Montant total prévisionnel d’aménagement : 13 M€.
Située à deux pas de l’autoroute A41, la ZAC bénéficiera au final d’un accès direct à l’échangeur du Touvet. Son aménagement est en effet programmé avec le lancement de la troisième tranche. Fini alors le passage, certes court, mais pour l’heure obligé, par la RN90 sur 1,5 km pour rejoindre l’autoroute. Mais pas question d’oublier pour autant les modes doux de déplacement.
La ZAC a d’emblée été conçue comme un écoparc avec le concours d’Aktis Architecture et Seralp Infrastructure. Traversée de pistes cyclables et de chemins piétons, EurékAlp est intégrée dans le réseau de transport en commun, desservant notamment la gare SNCF de Goncelin.

Une ZAC très verte

Autre priorité de cette ZAC : optimiser l’espace aménagé pour préserver la nature. Les parkings privatifs sont par exemple limités dans les parcelles pour augmenter la surface constructible des bâtiments et des poches de parking public sont prévues pour mutualiser le stationnement.
Autre choix : la bordure de chaque tènement,classée inconstructible sur dix mètres, est plantée d’arbres et de végétation d’espèces locales. Quelque 20 % du budget d’aménagement sont d’ailleurs prévus pour rendre la zone ultra-verte. Même le recueil des eaux fluviales se fait par infiltration via des réseaux végétalisés. Les voiries sont réalisées en enrobés tièdes pour réduire le bilan carbone du chantier ou d’origine végétale pour limiter l’imperméabilité des sols ; les lampadaires, à LED, disposent d’un réducteur de puissance entre 22 h et 6 h ; les chemins piétons sont aménagés en creux pour préserver l’aspect visuel… Eurekalp dispose même d’un nouvel argument économique de choc avec l’ouverture prochaine d’ateliers relais, directements reliés (par un sas d’accès intérieur) à la pépinière d’entreprises. Ce bâtiment de 1 063 m3 ouvrira en octobre prochain.

Nathalie Ruffier

Services

Articles les plus vus